Sucer son pouce sur une longue durée peut avoir des conséquences sur le développement de la mâchoire et des dents de l’enfant. Il est important de se faire suivre afin de s’assurer que cette pratique n’ait pas de répercussions sur la santé bucco-dentaire.

La succion du pouce chez l’enfant

De nombreux enfants éprouvent le besoin de sucer leurs doigts ou une sucette. Ce réflexe psychologique est tout à fait normal et contribue même à la bonne croissance du tout-petit. En revanche, si la succion du pouce perdure dans le temps, elle devient néfaste et nuit au bon développement des dents et de la mâchoire.

orthodontiste lyon 3

« Le fœtus suce son pouce dès le 4ème mois de grossesse, à des moments précis de la journée : quand il est fatigué, angoissé… ou lorsque la maman est en colère ! »

Succion du pouce : quelles conséquences sur les dents et les mâchoires ?

Lorsque l’enfant suce son pouce de façon tardive, nous pouvons constater que la langue adopte une position excessivement basse que ce soit au repos ou lorsque l’enfant avale sa salive ou des aliments. De ce fait, la langue a tendance à pousser les dents vers l’avant alors qu’elle devrait monter au niveau du palais. Cette pression « normale » au niveau du palais permet d’assurer une bonne croissance maxillaire.

La succion du pouce entraîne donc le mauvais développement de la mâchoire supérieure et inférieure. Nous constatons également des dents supérieures avancées. La lèvre du bas a aussi tendance à venir s’intercaler entre les arcades dentaires.

Mon enfant suce son pouce depuis longtemps : comment réagir ?

La succion du pouce peut avoir des répercussions sur la santé bucco-dentaire si elle se prolonge au-delà des 4-5 ans. A cet âge, l’enfant est apte à communiquer et à comprendre les conseils de ses parents. Voici quelques conseils pour l’accompagner vers l’arrêt de la succion du pouce ou de la tétine :

  • Choisir de lui parler lors d’une période calme (hors déménagement, voyage, naissance d’un petit frère ou d’une petite sœur, etc.
  • Se poser calmement avec votre enfant pour lui expliquer les bénéfices qu’il tirera à arrêter de sucer son pouce. Attention, l’interdiction brusque n’est, à notre sens, pas une bonne solution.
  • Présenter cette étape comme une « promotion » vers l’âge où l’on devient un grand garçon ou une grande fille.
  • Etre attentif aux moments où l’enfant suce son pouce (devant la télé, lorsqu’il s’ennuie…). Ce peut être l’occasion, si cela est constaté de lui proposer de s’adonner à d’autres activités
  • Encourager ses efforts et souligner sa réussite.

Nous serons également ravis de vous accueillir avec votre enfant afin de lui parler de ces différents enjeux tout en réalisant un diagnostic orthodontique. La consultation d’un psychologue pour enfant peut aussi être une bonne démarche.

Découvrez aussi nos conseils pour nettoyer son appareil dentaire, et des informations sur les dents de lait.